Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
https://les-poemes-de-la-beaute.over-blog.com
Les poèmes de la beauté
Menu
Le testament de Quasimodo

Le testament de Quasimodo

 

 

 

 

Porter la veste de Quasimodo de nos jours nous coûte cher: payer pour être lu, payer pour vivre, et payer pour avoir un corps " différent".

Voici un manifeste qui s'opposera à tous les credos ambiants, à savoir celui du "beau", du " normal", du "lisse" et prévisible. 

Porter la croix christique de la "différence" de nos jours coûte très cher. 

Vous voilà exclu du champ citoyen, vous voilà soumis à payer pour qu'on lise vos livres, et encore à devoir paraître gênant pour socialibiser.

J'écris ce manifeste du " quasimodo" pour que les gens se rendent compte combien notre société est pernicieuse et vicieuse. 

La personne en situation de handicap est l'objet de honte, de discrimination voire d'humiliation. 

Ses droits, donnés à la naissance, contrairement à une personne lambda, elle doit les acheter, ou les obtenir. 

Ils ne sont pas octroyés à la naissance.

Tout cela pour dire que c'est honteux.

Oui, il y a des gens qui sont exclus systématiquement de la citoyenneté. 

Du rire, du beau, du travail. de l'intégration. 

Du noble.

Et ce n'est pas faute d'être gentil, serviable, et corvéable à merci.

Ce serait même le contraire je crois.

Renversons cette attitude " quasimodo" et osons croire que quelques lieux perdurent, ici ou là, où la personne handicapée ne sera pas soutirée d'argent pour exister, amoindrie dans ses droits car différente. 

Diminuée, juste par le simple fait d'exister et de ne pas aimer se limiter à la condition de " banque ambulante", de " distributeur automatique" d'argent, là où d'autres citoyens, en situation normale, auraient recours à la médiation, ou à la législation en vigueur pour ne pas se faire systématiquement surtaxé.

C'est un constat effroyable que la personne en situation de handicap n'a pas accès à la même dignité de vie que ses compairs.

Tous ses droits, elle doit les payer pour les obtenir. 

Ses déplacements sont mesurés et avertis de la case " rejet social", " différence".

J'aimerais pouvoir un jour ne pas avoir à payer pour être lu.

Ne pas avoir à crier pour être entendu.

Ne pas avoir à brader ma gentillesse pour exister.

Ne pas avoir à vivre une vie amoindrie tout simplement parce que vous êtes rejetés de toute part de par votre statut d'être "inférieur".

Handicapé, c'est le double de droit, rappelons-le. 

Non le droit au rabais.

La complainte de Quasimodo faite, j'espère que certains me liront et comprendront l'injustice flagrante des gens en situation de handicap. 

Non, nous surtaxer n'est pas normal.

Nous ignorer non plus.

Nous lobotomiser non plus.

Il s'agit d'amour je crois.

Quelque part, quelqu'un doit nous offrir la dignité que nous méritons.

Dieu sait où.

Avis aux amateurs.

 

Merci de votre attention,